mardi 24 mars 2015



On n’entre pas par la porte du poète. Le poème est ouvert sur l’autre versant. 
On n’entre pas dans le poème : on en sort.



Roger Giroux


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire