jeudi 12 mars 2015

Quand il y a trop de silence, elle marche, claque les portes, fait du bruit, c'est insupportable.
Quand le jour revient, elle se sent moins seule.
Le ciel lui fait quelqu'un encore, une présence sur la chaise, le mur, partout dans la maison. 


Dominique Sampiero













1 commentaire:

  1. Silas, Chien d'Utopie16 mars 2015 à 08:20

    Il y aurait tant à écrire sur le silence, que je préfère me taire, pour ne pas le déranger.

    RépondreSupprimer