samedi 4 avril 2015

Je n'ai aucun remord.
Demain je danserai.
J'aime mon instinct frappant,
Viens ma joie, surveille son sourire,
Je tremble en versant en cascade mes soupirs qui te supplient
Dans nos muscs parfumés.
Il suffira que tu désires mes surprises,
Pour nos explosions enivrantes,
Alors, de ton front perlé de la sueur de nos ébats dans une vitalité endiablée
Viendra ce temps si doux et fervent
Où attelés et volontaires
Nos corps se pencheront encore,
Chacun s'y reconnait.
En bas, tu apposeras ta poésie.
Tu seras étonné de ma docilité.

M@claire ©
Photo Vanessa Pavie-Crottier©


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire