lundi 18 mai 2015

Je n'ai rien fait que de sentir que je vous aimais. 
Quelquefois mes yeux se sont levés sur vous. 
J'ai eu tort, mais comment faire ? c'est en vous regardant que tout est venu. 
On ne peut s'empêcher. 
Il y a des volontés mystérieuses qui sont au-dessus de nous. 
Le premier des temples, c'est le cœur. 

Victor Hugo


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire