mardi 16 juin 2015



Tant de liens et de regards pour arrimer nos vies
Dans nos centres les plus vifs
Savoir que l’impératif est là
Et qu’en respirant nous aurions notre mémoire
Je t’implore de me faire naître
Tu renonces à cet immense
De loin j’ai chanté ma peine
De près j’ai fermé l’infini
Un pas de plus vers l’ombre


M@claire ©





Photo Jacqueline Miller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire