mercredi 15 juillet 2015

Voyage le silence se niche
Douleur,  tout ce renoncement
Trouble,  les ombres en gage
Tout ne serait donc qu'abandon
Quand je ne parle qu'à moi seule
De pensées erronées 
Toutes effleurées
Chaque fois éprouvées 
Vague de force vive dictant la loi
Celle que l'on ne tente plus d'avoir trop peur
L'impossible credo qui se recrache
Puis les promesses qui  meurent
C'est l'injonction du temps
J'ai bien peur que mon regard  vacille
Tant le ciel est bleu.

M@claire ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire