lundi 21 septembre 2015



Etre attentif au temps qui s’écoule
Il nous reste peu 
Désamorcer les peines
Mille instants peuvent s’assembler
Rehaussant nos fronts ridés 
Faire des bouquets de mer
Dans l’insolence des vagues
Et l’indolence du bleu

M@claire ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire