vendredi 20 novembre 2015

Pour connaître
les paroles du vent,
le secret des visages,
le masque de la nuit,
la couleur du silence.
Pour reconnaître
la voix de l'arbre et de l'ami
le cri du sel, la main de l'ombre,
tu n'as pas besoin de leçons.
Tu es ton seul maître.

Voilà, tu descends au jardin,
en ton jardin.
Dis ! Est-ce que je peux te te suivre?
Je te promets de ne pas faire de bruit
J'écoute....
Tu parles à voix tienne.
Tes mots ouvrent l'étoile.

André ROCHEDY


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire