mercredi 6 juillet 2016

- A quoi penses-tu ?
- A tant de choses ! L'insolente fraîcheur des dahlias, les harmonies changeantes d'un ciel trouvillais,
un geste tendre inattendu, un enfant faisant ses premiers pas sur une plage...

- Le goût des premières fraises, l'odeur d'un champ de lavande ou celle des draps frais....

- Chacun a sa liste, elle n'est jamais close, et le plus beau, c'est qu'elle s'allonge avec les années. 
Si je me méfiais moins des métaphores, je dirais qu'il en va de nos corps comme des violons , les neufs vont aux débutants, les historiques aux virtuoses. 
Des bois anciens montent les chants les plus beaux.



E. BARILLE/ extrait/ Petit éloge du sensible.
( Poème pas inédit/ Archive octobre 2013) 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire