mardi 19 juillet 2016



Voilà pourquoi, chaque matin, avant de nous remettre en route, je te demande de rester assise un moment, immobile, devant un paysage. Cette position nécessite un long entraînement mais, le jour où l'on y parvient, c'est en effet une illumination. Tu ne vivras pas différemment des autres pour autant, mais tu acquerras un autre regard sur ce qui t'entoure. 
L'inconscient parlera alors à ta conscience.

Fabienne Verdier, Passagère du silence
Photo M@claire© Lac Majeur-Italie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire